Début Societe Un ministre français démissionne ‘pour des propos anti-LGBTI’

Un ministre français démissionne ‘pour des propos anti-LGBTI’

6 minutes lues
0
lgbt

Plus d’une centaine de Français connus, dont des membres du parti au pouvoir du président Macron, réclament la démission de la ministre Caroline Cayeux. La raison en est des propos anti-LGBTI qu’elle a tenus dans une interview télévisée.

Dans cette interview mardi dernier, Cayeux, ministre des Collectivités territoriales depuis le début du mois, a déclaré qu’elle tenait toujours ses propos de 2013, lorsque le mariage homosexuel et l’adoption par les personnes LGBTI ont été légalisés en France. Cayeux a qualifié cette loi de « loi folle »et le mariage homosexuel de » contre nature  » à l’époque.

« Je reste fidèle à mon point de vue », a-t-elle déclaré dans l’interview. Elle a ajouté: « J’ai aussi toujours dit que si la loi était adoptée, je l’appliquerais. J’ai beaucoup d’amis parmi tous ces gens. Je suis la cible d’un procès inéquitable. »

Les commentaires ont suscité des critiques de Cayeux. Le ministre des Transports Clément Beaune a qualifié ses propos d’extrêmement douloureux, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran ne les a pas qualifiés de cette époque.

Les organisations LGBTI ont lancé une pétition demandant le départ de Cayeux et de deux autres membres du gouvernement qui s’opposaient à l’introduction du mariage homosexuel en 2013. D’éminents politiciens français exigent la démission de Cayeux dans Le Journal du dimanche.

Dans l’appel de l’hebdomadaire avec plus d’une centaine de signataires, non seulement la position de Cayeux sur le mariage et l’adoption homosexuels est blasphémée, mais les signataires réagissent également fortement au fait qu’elle ait parlé de « ces personnes » dans l’interview.

« Comment ne peut-elle pas voir que « ces gens » à ses yeux n’appartiennent apparemment pas à la même catégorie de citoyens? »dit le pamphlet, qui qualifie les propos de Cayeux d’homophobes.

Correspondant Frank Renout: « La terminologie » ces gens – là  » est très sensible en France. Il y a une sorte de dédain, qui parle avec un ton péjoratif des personnes LGBTI. Cayeux est ainsi sous le feu des critiques pour la troisième fois: elle a d’abord fait les commentaires de l’époque, dont elle a maintenant dit qu’elle était toujours derrière, puis elle parle aussi de « ces gens ».

La pression sur Cayeux pour qu’il démissionne augmente. Jack Lang, l’ancien ministre de la Culture, a également signé l’appel, tout comme les politiciens du parti au pouvoir. Il se pourrait bien qu’à cause de cela, elle décide de jeter l’éponge. »

L’adjoint au maire de Paris et militant LGBTI Jean-Luc Romero-Michel a également signé l’appel. « Je pense qu’il est indigne qu’un ministre puisse rester à cet endroit et faire ces commentaires et parler de nous comme de » ces gens-là », un commentaire aussi désobligeant », a-t-il déclaré à la chaîne d’information Franceinfo.

Cayeux s’est depuis excusé pour ses commentaires. « Mes paroles ont blessé beaucoup d’entre vous, je le regrette profondément », a-t-elle écrit. « Ils étaient inappropriés. »

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Le grand incendie de forêt en France se poursuit, 1500 pompiers combattent le feu

L’important incendie de forêt qui s’est déclaré mardi dans le sud de la France…