Début Societe Macron a eu moins de succès qu’il ne le voudrait

Macron a eu moins de succès qu’il ne le voudrait

9 minutes lues
0

Dans la ville balnéaire à la mode du Touquet, Emmanuel Macron reste populaire. Mais il y a aussi un mécontentement croissant dans la ville natale du président français. « Mélenchon va tout changer.’

Au bout de la rue commerçante centrale du Touquet se dresse un couple de retraités en short prenant des photos d’une grande villa. Jean-Pierre et Colette profitent de vacances dans la station balnéaire pour assister à la montée en puissance d’Emmanuel et Brigitte Macron. « Je pense que c’est cette maison, car il y a un combi de la gendarmerie à la porte », explique Colette.

Le couple normand soutient le président de bout en bout. « La France est compliquée, et les Français aussi », dit Colette. « Tout le monde critique Macron. Mais les gens vont protester à la moindre réforme. Et puis en cinq ans, ils disent qu’il n’a pas tenu ses promesses.’

Macron reste aimé au Touquet, mieux connu sous le nom de « Paris-Plage ». Le couple présidentiel habite officiellement la Villa Monéjan et va voter à chaque fois au Touquet. Dimanche, le candidat Macron a remporté 57% des voix aux élections municipales, soit deux fois plus que dans l’ensemble de la circonscription. Mais à travers le pays, le parti d’extrême droite de Marine Le Pen et surtout l’alliance autour de l’extrême gauche Jean-Luc Mélenchon ont réalisé des scores élevés.

Cela a surpris le couple de retraités de Normandie. « Tout le monde se plaint, mais nous n’avons pas à nous plaindre, n’est-ce pas? », raconte Jean-Pierre, qui a travaillé toute sa vie dans une usine de câbles. « Si vous vous promenez dans la ville l’après-midi, les terrasses sont pleines. Ça ne peut pas être si mal, n’est-ce pas? Le problème est que tout le monde veut tout. Les gens achètent le dernier téléphone portable et ont une énorme télévision. Quand j’avais 18 ans, je travaillais 40 heures par semaine. Maintenant, nous sommes à 35 heures et les gens sont déjà fatigués. Et à 60 ans, ils veulent prendre leur retraite!’

Quelques rues plus loin, un technicien invité vêtu d’un gilet orange Fluo bricole une armoire de façade. Assis à genoux, l’homme, qui ne veut pas de son nom dans le journal (« Je ne suis pas Brad Pitt »), nous dit qu’il vote toujours pour l’homme politique qu’il a entendu un jour parler de manière très convaincante à Marseille: Monsieur Mélenchon. « Il va créer une sixième République et tout changer », explique le technicien. L’homme a 46 ans, mais semble un peu plus âgé. Je ne veux pas travailler avant 67 ans. Je suis crevé. Je veux prendre ma retraite à 60 ans et profiter de la vie avec ma famille. Je travaille pour vivre, pas l’inverse.’

Un peu plus loin, Catherine Hourdin vient d’ouvrir la porte de sa résidence de campagne. De Rijselse n’a pas voté pour les extrêmes, mais Macron non plus. ‘Ce sont peut-être de grands mots, mais je pense que c’est un petit dictateur », a déclaré Hourdin. ‘Je ne veux pas qu’il gouverne avec une majorité absolue. Dans sa circonscription de Lille, le second tour oppose les candidats de l’extrême droite et de l’extrême gauche. « 52% des non-votants: cela signifie quelque chose, n’est-ce pas? Il y a un grand mécontentement mondial. Mais les extrêmes ne sont pas la solution.’

Béatrice est l’une des nombreuses Françaises désabusées. Lors de l’élection présidentielle, elle a voté pour Macron pour faire barrage à Le Pen. Mais dimanche, elle est restée à la maison. ‘Les partis de droite et de gauche sont peu représentés, alors les gens vont aux extrêmes », explique Béatrice à l’entrée du Marin à la sortie du Touquet. « Tout cela fait peu de différence. Nous sommes partis pour cinq ans.’

Une femme en robe noire et blanche, qui entre dans le supermarché E. Leclerc avec un caddie, se dit très satisfaite des résultats des élections. Elle vit dans la circonscription de Le Pen. Le politicien a remporté 54% des voix dimanche, mais doit se rendre au deuxième tour en raison de la très faible participation. ‘Je suis une travailleuse », dit fièrement la femme. ‘Je suis la petite-fille de mineurs. J’ai toujours voté Le Pen. »Pour Macron, elle ne l’a clairement pas. « C’est le président des riches. Mes parents ont tenu un magasin pendant 46 ans. Leur retraite est à pleurer.’

Le couple de retraités Jean-Pierre et Colette espère que Mélenchon ne deviendra pas premier ministre. « Il va faire beaucoup d’erreurs. Si Mélenchon reste premier ministre pendant cinq ans, ce sera un fiasco », prédit Jean-Pierre. « Un désastre », ajoute Colette.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Les villes françaises sont maintenant plus chaudes que Mumbai

En raison de la canicule, le code rouge s’applique dans douze départements français …