Début Societe L’ONU s’inquiète de l’ampleur du ‘discours raciste’ en France

L’ONU s’inquiète de l’ampleur du ‘discours raciste’ en France

3 minutes lues
0

Le Comité des droits de l’homme de l’ONU, chargé d’éliminer la discrimination raciale, s’inquiète de l’ampleur des déclarations racistes en France. Le gouvernement français doit faire plus, a-t-il déclaré.

Le CERD note qu’il existe effectivement une volonté politique au sein du gouvernement français de s’attaquer au problème du racisme et de la discrimination. Malgré cela, les experts restent  » préoccupés par la persistance et l’étendue des déclarations racistes et discriminatoires, en particulier dans les médias et sur Internet. »

Le discours raciste des représentants politiques reste également préoccupant. Aucun nom n’est mentionné. Le discours est dirigé contre les minorités ethniques, en particulier les Roms ou les personnes d’origine africaine ou arabe.

Le CERD appelle le gouvernement français à intensifier ses efforts pour prévenir et combattre ce discours de haine,  » par exemple, en appliquant efficacement la loi, en sanctionnant toute expression de racisme ou de haine raciale dans l’espace public, y compris sur Internet et dans les médias. »

Les violences policières et le profilage ethnique par les forces de l’ordre alarment également les experts. Le CERD signale ‘le recours fréquent aux contrôles d’identité, aux arrestations discriminatoires, ainsi que l’application d’amendes forfaitaires pénales infligées par les services répressifs, qui sont dirigées de manière disproportionnée contre certaines minorités et citoyens non français ». Le Comité des Nations Unies est particulièrement préoccupé par l’absence de contrôle ou de traçabilité. « Ces contrôles d’identité sont souvent accompagnés de commentaires et d’actions racistes et discriminatoires.

Les experts demandent donc que la France interdise le profilage ethnique dans la législation, et que les services répressifs reçoivent des « directives claires » à ce sujet.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

La mise en place de la gratuité des premiers mètres cubes d’eau par René Revol, Vice-Président de LFI pour l’eau à Montpellier Méditerranée Métropole

L’eau est notre bien commun. Il faut la préserver. Dans le même temps, près de 500 000 per…