Début Societe Les prêtres vont recevoir des cartes d’identité spéciales, similaires à un permis de conduire

Les prêtres vont recevoir des cartes d’identité spéciales, similaires à un permis de conduire

5 minutes lues
0

Les ecclésiastiques catholiques en France devront bientôt porter une carte d’identification standardisée. Cette carte, qui sert également de certificat de bonne conduite, est liée à une base de données nationale qui indique si le clerc a une bonne réputation à ce moment-là et s’il est autorisé à célébrer la messe et à administrer les sacrements de la confession.

« Elle vise également à empêcher les fraudeurs [faux prêtres] de continuer à agir au détriment des fidèles et des sacrements », indique le site web de la Conférence des évêques de France (CEF) le 5 mai. Ils soulignent que les documents papier actuels peuvent facilement être falsifiés.

Les ecclésiastiques ont toujours eu en leur possession un document attestant de leur approbation pour célébrer la messe, appelé « celebret ». Le document, délivré par un évêque ou un supérieur religieux, est valable un an. Il atteste que le prêtre est autorisé à célébrer la messe et à administrer les sacrements de la confession. Le site web de l’Église catholique française compare la carte à une carte de presse pour les journalistes ou à une carte d’identité pour les juristes.

Les évêques catholiques français ont approuvé pour la première fois la carte d’identification mise à jour pour les ecclésiastiques lors de leur réunion plénière en novembre 2021. Les évêques ont apporté cette modification pour aider à standardiser les documents entre les diocèses et les communautés religieuses et pour fournir des mises à jour en temps réel sur les autorisations et les restrictions.

La Conférence des évêques de France a décrit ce changement dans une annonce du 10 mai comme faisant partie d’un ensemble de mesures « visant à poursuivre et intensifier la lutte contre les abus sexuels au sein de l’Église » à la suite du rapport d’octobre 2021 de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église.

Cependant, ce rapport ne faisait pas de recommandations concernant les cartes d’identité. Le dossier de presse des évêques français sur la carte ne mentionne pas explicitement la prévention des abus non plus.

Tous les évêques, prêtres et diacres permanents sont concernés par les nouvelles cartes d’identité, que ce soit en France ou pour ceux qui résident en France dans le cadre de leur mission religieuse.

Les cartes doivent être vérifiées par ceux qui supervisent un événement ou une réunion religieuse, y compris les pèlerinages ou les messes. « Si le clerc refuse de présenter sa carte, il ne pourra pas célébrer », indique le site web de l’Église catholique française.

Le système est déjà opérationnel pour les évêques français, qui ont reçu leur carte lors de leur réunion plénière en mars. Les données de 13 000 prêtres et 3 000 diacres ont été collectées dans le système. Une fois le processus terminé, les cartes d’identité seront distribuées.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

La France interdit l’utilisation de WhatsApp et Signal sur les téléphones gouvernementaux.

Le Premier ministre français a émis une directive interdisant l’utilisation des appl…