Début Societe Il semble que les feux naturels n’étaient pas aussi naturels que nous le pensions

Il semble que les feux naturels n’étaient pas aussi naturels que nous le pensions

2 minutes lues
0

La police française a arrêté 48 personnes ces derniers mois pour implication dans les incendies de forêt massifs qui ont ravagé le pays cet été. Au total, 650 kilomètres carrés de nature ont brûlé, un record depuis le début des mesures satellitaires en 2006. Le département du sud-ouest autour de Bordeaux, la Gironde, a été particulièrement touché.

Un porte-parole de la police a déclaré à l’agence de presse française AFP que douze suspects avaient déjà été condamnés pour leur rôle dans les incendies. La peine maximale infligée était de deux ans de prison. Au moins 12 personnes sont toujours en détention. Il est à noter que parmi les suspects, il y a aussi des pompiers.

Selon le porte-parole, les suspects viennent de tous les horizons. « Les jeunes, les retraités, les mineurs. Principalement des hommes. »Certains ont des troubles mentaux. La question de savoir s’il y a aussi des pyromanes parmi eux, des personnes qui mettent le feu de manière compulsive, fait l’objet d’une enquête.

La police essaie de savoir d’où provient chaque feu de forêt. Cela se produit, entre autres, avec des images de drones. De cette façon, les agents peuvent traquer les suspects. Par exemple, un homme pourrait être arrêté par un mégot de cigarette trouvé. D’un autre, sa voiture a été reconnue par un témoin oculaire.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Pour protéger et rendre justice aux enfants victimes de violences sexuelles, il faut y mettre les moyens

Nous partageons les recommandations de la Ciivise et travaillons à la rédaction d’amendeme…