Début Societe Homophobe virée, homophile prend sa place: nos politiques ne sont-elles pas un peu étranges?

Homophobe virée, homophile prend sa place: nos politiques ne sont-elles pas un peu étranges?

3 minutes lues
0

La ministre française de l’Unité territoriale, Caroline Cayeux, a présenté sa démission au président Macron. Elle a été critiquée plus tôt cette année pour ses déclarations homophobes, mais est ensuite restée ministre. Elle quitte ses fonctions à la suite d’un différend entre elle et l’organisme de surveillance de la transparence français HATVP.

Cayeux écrit que la HATVP avait des doutes sur son honnêteté en abandonnant ses biens personnels. Par conséquent, elle pense qu’il vaut mieux démissionner.

En juillet de cette année, plus d’une centaine de personnalités publiques en France se sont opposées dans une lettre ouverte aux déclarations homophobes de Cayeux dans le passé. En 2013, la France a ouvert le mariage aux personnes de même sexe et leur a permis d’adopter des enfants. Cayeux était alors membre du Sénat, qualifiant cela, entre autres, de « contre nature ». Lorsqu’elle est devenue ministre en juillet de cette année, on lui a demandé si son point de vue à ce sujet avait changé. Elle a dit qu’elle tenait toujours ses paroles et qu’elle avait beaucoup d’amis « parmi des gens comme ça ». Cayeux s’est excusé deux jours plus tard pour ces propos. Cela a néanmoins suscité un émoi et la lettre ouverte dans un journal de week-end français. Il a également remis en question la question de savoir si Cayeux devrait conserver son poste de ministre.

Cayeux est remplacé par Dominique Faure, désormais responsable de la campagne au sein du même ministère.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

La mise en place de la gratuité des premiers mètres cubes d’eau par René Revol, Vice-Président de LFI pour l’eau à Montpellier Méditerranée Métropole

L’eau est notre bien commun. Il faut la préserver. Dans le même temps, près de 500 000 per…