Début Societe Des extrémistes d’extrême droite jugés pour avoir planifié une attaque contre Macron

Des extrémistes d’extrême droite jugés pour avoir planifié une attaque contre Macron

1 minutes lues
0

Douze extrémistes d’extrême droite font face à la justice française pour avoir comploté pour assassiner le président Emmanuel Macron. Les préparatifs auraient été faits en 2018. La Division antiterroriste du Parquet (PNAT) a inculpé onze hommes et une femme d’appartenance à une organisation terroriste.

Les suspects ont entre 22 et 62 ans et avaient des idées d’extrême droite. Ils ont maintenu le contact les uns avec les autres à travers un groupe appelé les Barjols. L’adjectif français barjo ne signifie pas bien sage ou vaporeux. Selon l’agence de presse française AFP, qui a reconnu les accusations, ils auraient planifié une « action violente » contre Macron.

Le Service de sécurité intérieure a arrêté plusieurs suspects en novembre 2018. A l’époque, on parlait déjà d’une possible attaque contre Macron. Auparavant, des informations similaires faisant état d’actes terroristes commis par l’extrême droite contre des politiciens de premier plan avaient provoqué des troubles en France.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Pour protéger et rendre justice aux enfants victimes de violences sexuelles, il faut y mettre les moyens

Nous partageons les recommandations de la Ciivise et travaillons à la rédaction d’amendeme…