Début Economie Les règles budgétaires européennes sont de plus en plus ridicules

Les règles budgétaires européennes sont de plus en plus ridicules

9 minutes lues
0

Lorsque l’Union européenne a dû faire face à la pandémie de Corona, entre autres, les règles budgétaires européennes étaient temporairement inopérantes. La pandémie ne dominant plus nos vies, l’UE se prépare à faire revenir ces règles. Mais parce que le monde a changé ces dernières années, selon beaucoup, ces règles doivent également être adaptées à la nouvelle réalité. La Commission européenne a donc proposé d’ajuster les règles budgétaires avant leur retour en vigueur en 2024.

Les règles budgétaires européennes doivent être réformées, car selon les anciennes normes, le rythme de réduction de la dette n’était pas réaliste. Pour trop de pays, s’ils adhèrent strictement aux règles sur le taux d’allégement de la dette, les économies de ces pays s’effondreront. De ce point de vue, le désir de s’adapter est compréhensible. La proposition de la Commission européenne, dirigée par la présidente Ursula von der Leyen (photo), est de donner aux pays plus de temps pour faire quelque chose au sujet de leurs dettes élevées. En règle générale, les gouvernements ont quatre ans pour faire des progrès.

Le danger est que trop peu de choses se produisent, d’autant plus que Bruxelles propose également que si un pays fait des investissements qui s’inscrivent dans la transition énergétique ou qui peuvent être liés à la durabilité, du temps supplémentaire sera ajouté. Je pense que, si cela est adopté, il y aura un département dans tous les ministères européens des Finances qui ne fera rien d’autre que d’examiner chaque proposition de dépenses « Comment pouvons-nous décrire cela de manière à ce qu’il contribue à la transition énergétique et à la poursuite de la durabilité ».

Mais ensuite, vous lisez et vous tombez sur des choses vraiment ridicules. Par exemple, Bruxelles imposera un contrôle plus strict et, si nécessaire, des amendes. Tout cela semble bien, mais les règles budgétaires européennes ont également été réformées en 2011. Même alors, Bruxelles agirait plus durement, la Commission européenne a reçu cet espace. Depuis 2011, de nombreux pays ont violé ces règles budgétaires encore et encore, sans raison, mais Bruxelles a infligé 0 amende.

Dans la proposition, cependant, il y aura un nouveau blason pour Bruxelles. C’est là que la proposition devient vraiment risible. En plus des pénalités financières, par exemple, il doit également y avoir ce qu’on appelle une « pénalité de réputation ». En d’autres termes: en tant que pays de l’euro, vous ne respectez pas les règles, Bruxelles vous avertit que vous ne respectez pas les règles, vous dites à la Commission, de manière civilisée, qu’elle doit s’occuper de ses propres affaires et ensuite…ensuite, Bruxelles utilisera cette nouvelle arme. Comment? Bruxelles va chercher de la publicité, en conversation avec le Parlement du pays en question et va organiser des missions dans un tel pays.

Parler au parlement national? Cela conduit souvent un pays à enfreindre les règles! Organiser des missions? Belle sortie pour les fonctionnaires de l’UE, ce sera tout et rien de plus. Vous cherchez de la publicité? Dans quel but? Dire au monde extérieur que l’Italie ou la France ne respecte pas les règles budgétaires? Et on ne sait pas par qui exactement!? Même les oiseaux dans les airs le savent! Oui, selon Bruxelles, une telle sanction de réputation par la publicité conduit à des taux d’intérêt plus élevés, car elle alarme les investisseurs qu’il se passe quelque chose. Comme s’ils ne le savaient pas depuis longtemps!

De plus, si les taux d’intérêt de la zone euro augmentent trop, la Banque centrale européenne (BCE) peut intervenir, qui vient de truquer un nouvel instrument, l’Instrument de protection des transmissions, dans ce but précis. « Alertez les investisseurs. »Bruxelles est en train de perdre de vue la situation dans son ensemble, à savoir qu’il faut vraiment faire quelque chose contre la dette publique élevée et non de manière esthétique. Pourquoi dois-tu faire quelque chose à ce sujet? Parce que trop d’endettement ralentit la croissance économique et rend très difficile la résolution de problèmes – tels qu’une inflation trop élevée -, car le degré d’augmentation des taux d’intérêt requis pour cela peut signifier un désastre financier. Un endettement excessif accroît la vulnérabilité de l’économie et du système financier.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

L’Allemagne a mis en œuvre cette loi et a rencontré la pénurie d’œufs, maintenant c’est notre tour

La mise à mort des poussins d’un jour est interdite en France à compter du 1er janvi…