Début Economie Les frappes aériennes en Italie et en France sèment le chaos

Les frappes aériennes en Italie et en France sèment le chaos

4 minutes lues
0

Une grève du contrôle aérien en Italie a entraîné l’annulation de vols à travers l’Europe mercredi. Les vols au départ et à destination de l’aéroport de Bruxelles ont également été annulés. En France, il y a des grèves sur les aéroports parisiens aujourd’hui et demain.

Selon les médias italiens, plusieurs grèves ont eu lieu en même temps mercredi. Il n’y a pas que le contrôle de la circulation aérienne qui est intervenu. Les pilotes et le personnel de cabine des compagnies aériennes à bas prix Volotea, easyJet et Ryanair en Italie ont également fait le travail.

Les syndicats avaient auparavant lancé un appel aux employés pour qu’ils fassent grève pendant plusieurs heures mercredi. Il y a eu des griefs distincts avec les entreprises. Mais le dénominateur commun était que le personnel voulait plus de salaire et de meilleures dispositions concernant, par exemple, les demandes de congé.

Brussels Airport a annoncé que six vols entrants et sortants à destination et en provenance de Milan avaient été annulés de manière préventive. Ce sont des vols opérés par Brussels Airlines, Ryanair et ITA Airways.

Au moins des dizaines de vols en provenance du Royaume-Uni n’ont pas continué, selon les journaux britanniques. Le nombre d’annulations dans une grande plaque tournante comme Milan était d’au moins 230 à un moment donné, ont encore montré les médias italiens. Mais le contrôle aérien n’a pas été complètement paralysé, certains vols ont été guidés dans l’espace aérien normalement.

En France, le personnel de sécurité s’est mis en grève mercredi aux aéroports Charles de Gaulle et Orly à Paris. Cela a entraîné des temps d’attente plus longs pour les passagers. Air France, premier utilisateur des aéroports parisiens, a mis en garde contre les retards.

Au moins un quart des vols prévus jeudi au départ de l’aéroport parisien Charles de Gaulle ont été annulés. Les employés de l’aéroport se sont mis en grève pour réclamer de meilleures conditions de travail, rapporte l’opérateur ADP. Les autorités aéronautiques françaises ont demandé aux compagnies aériennes de limiter le nombre de vols entre 7 et 14 heures.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

La France exige plus de gaz et de graines de moutarde de la Russie

Le gazoduc qui relie le réseau gazier français à l’Allemagne ne circule plus de gaz …