Début Economie Les contrôleurs aériens français prévoient une nouvelle grève fin septembre

Les contrôleurs aériens français prévoient une nouvelle grève fin septembre

2 minutes lues
0

Vendredi 16 septembre, les contrôleurs aériens français se sont mis en grève pendant 24 heures et cela s’est vu. Plus de 1 000 vols annulés qui devaient voler à destination ou en provenance de la France ou au-dessus de ce pays vers, par exemple, l’Espagne. En plus des vols annulés, de nombreux avions retardés et donc des milliers de passagers souffrent à nouveau. Mais la misère n’est pas encore terminée car de nouvelles journées de grève ont été annoncées.

Les contrôleurs aériens en France ont annoncé vouloir à nouveau arrêter le travail les mercredi 28, jeudi 29 et vendredi 30 septembre. Les contrôleurs aériens veulent des augmentations de salaire et plus de personnel pour réduire la charge de travail.

Cela signifie que des milliers de vols à destination, en provenance et à travers la France seront annulés ces jours-là. Pour voler en Espagne depuis les Pays-Bas ou la Belgique, la compagnie aérienne doit survoler la France et si les contrôleurs aériens ne travaillent pas, ce n’est pas possible. Les compagnies aériennes peuvent choisir de voler en France, mais le voyage sera non seulement plus long mais aussi plus cher.

Certaines compagnies aériennes optent pour cette option coûteuse, mais d’autres compagnies aériennes telles que Ryanair ne le font pas et choisissent d’annuler des vols. Vendredi dernier, le 16 septembre, Ryanair a annulé 450 vols qui ont empêché 80 000 personnes de voyager.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

OCDE: la croissance de l’économie en 2023 sera encore moindre qu’on ne le pensait auparavant

En raison de la guerre en Ukraine, l’économie de la zone euro l’année prochain…