Début Economie Le producteur de Grand Theft Auto ouvre un nouveau studio en France en 2023

Le producteur de Grand Theft Auto ouvre un nouveau studio en France en 2023

3 minutes lues
0

Build a Rocket Boy, le studio de l’ancien producteur de Grand Theft Auto Leslie Benzies, a annoncé son intention d’ouvrir un nouveau bureau en France.

L’actuel Build a Rocket Boy a actuellement deux succursales: une à Édimbourg et une à Boedepast. Au cours de l’année à venir, un bureau à Montpellier, en France, devrait également ouvrir ses portes.

Cela devrait aider à élargir l’équipe de développement mondiale, mais il n’a pas précisé sur quoi exactement le studio travaillera. Il est clair que des personnes expérimentées de l’industrie du jeu se lancent, bien qu’aucun nom ne soit mentionné.

Leslie Benzies a quitté Rockstar North en 2016. Avant cela, il était producteur de presque tous les jeux GTA et de Red Dead Redemption. Il a fondé son propre studio Build A Rocket Boy, avec lequel il travaille sur le jeu Partout depuis un certain temps. En 2020, il a levé environ 43 millions d’euros pour aider à financer le développement.

Everywhere est décrit comme « une véritable version de Ready Player One ». Lors de l’émission en direct de la soirée d’ouverture de la Gamescom l’été dernier, les premières images du jeu ont été montrées, que l’on peut revoir ci-dessous. Selon les créateurs, le jeu devrait devenir « un nouveau monde pour les joueurs », dans lequel les joueurs se créent et partagent leurs créations avec des amis. Le jeu devrait sortir en 2023, bien qu’une date de sortie précise ne soit pas connue. On ne sait pas non plus sur quelles plateformes le jeu apparaîtra.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

L’Allemagne a mis en œuvre cette loi et a rencontré la pénurie d’œufs, maintenant c’est notre tour

La mise à mort des poussins d’un jour est interdite en France à compter du 1er janvi…