Début Economie La France ‘pourrait’ éviter de justesse la récession début 2023

La France ‘pourrait’ éviter de justesse la récession début 2023

3 minutes lues
0

L’économie française pourrait faire face à une récession au début de l’année prochaine. C’est selon l’agence de statistiques française Insee. Il y aura une contraction pour le quatrième trimestre de cette année, mais une croissance modeste devrait ensuite être observée au cours des trois premiers mois de 2023, selon l’agence. Une récession est définie comme deux trimestres de contraction consécutifs.

Pour ce trimestre, l’Insee table sur une contraction de 0,2% de la deuxième économie de la zone euro. Cela est dû à la faiblesse de l’industrie et des services et à la baisse des dépenses de consommation en raison d’une inflation élevée. L’économie française est également affectée par une baisse de la production d’énergie nucléaire car de nombreuses centrales sont à l’arrêt pour des travaux de maintenance. En conséquence, la France a dû importer de l’énergie à un coût plus élevé.

Mais pour le premier trimestre, l’Insee table à nouveau sur une légère croissance de 0,1% car les réacteurs nucléaires redémarrent et le secteur des services séduit. L’agence affirme que les retards dans ce redémarrage posent un risque pour les prévisions. De plus, l’inflation devrait culminer en janvier puis commencer à baisser par rapport à un an plus tôt.

L’Insee parle de ce trimestre d’un » rhume  » pour l’économie française dont vous vous remettez à nouveau. Pour l’ensemble de cette année, l’Office statistique prévoit une croissance de l’économie de 2,5%.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Fraude fiscale : Pas une affaire pour le gouvernement

On connaît la rengaine : les Français vivraient au-dessus de leurs moyens. C’est ici un « …