Début Economie La France interdit les « hamburgers » et les « saucisses” végétariens

La France interdit les « hamburgers » et les « saucisses” végétariens

5 minutes lues
0

En France, il sera bientôt interdit de donner aux substituts de viande des hamburgers, des saucisses ou d’autres noms “d’animaux”. L’agro-industrie française veut désormais également faire passer la règle à travers l’Union européenne.

À partir du 1er octobre, les substituts de viande végétariens en France ne seront plus autorisés à recevoir de saucisses, steaks, hamburgers ou tout autre nom qui pourrait éventuellement faire référence à la viande. C’est ce que montre un nouveau décret paru au journal officiel.

« La terminologie propre aux filières traditionnellement associées à la viande et au poisson ne pourra plus être utilisée pour désigner des produits n’appartenant pas au règne animal”, cite Le Monde. Seuls les aliments fabriqués ou étiquetés avant cette date bénéficieront d’un délai de grâce et pourront encore être mis sur le marché jusqu’au 31 décembre 2023.

La nouvelle loi peut compter sur un grand succès dans l’agriculture et l’élevage de viande français. C’est “une étape essentielle vers la transparence de l’information des consommateurs et la préservation de nos produits et savoir-faire”, estime par exemple Jean-François Guihard, président d’Interbev, l’Association Nationale des Métiers de l’élevage et de la viande.

Maintenant, cependant, les fédérations sectorielles font pression pour que la question soit également renvoyée à Bruxelles. Ils espèrent étendre la règle à l’ensemble de l’Union européenne, car pour le moment, la loi ne s’applique pas aux produits en provenance d’autres pays européens ou de Turquie. Ainsi, les citoyens végétaliens importés de l’étranger sont autorisés à rester citoyens.

Cependant, la question a déjà été régulièrement discutée au niveau européen et il n’a pas été possible jusqu’à présent d’interdire les “désignations de viande”. Seule l’industrie laitière y est parvenue: les substituts végétaux des produits laitiers ne doivent pas être appelés “lait” ou “fromage”. Une proposition française visant également à interdire toute référence aux produits laitiers, telle que la description “alternative végétale au yaourt”, a été balayée de la table l’année dernière.

L’Observatoire National de la Nutrition Végétale (ONAV), quant à lui, regrette que la France se place dans une position conservatrice, qui est “en contradiction avec les enjeux actuels et les politiques européennes sur ces questions”. Pendant ce temps, l’industrie porcine veut aller encore plus loin et interdire également que la viande dite de laboratoire soit étiquetée comme de la viande. Les noms des animaux devraient être protégés des aliments synthétiques artificiels, semble-t-il.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Enquête sur les Transactions Immobilières Impliquant Bernard Arnault et Nikolai Sarkisov à Courchevel

Les autorités françaises ont ouvert une enquête sur d’éventuelles pratiques de blanc…