Début Economie La banque centrale suisse réagit au rapport américain sur les manipulateurs de devises

La banque centrale suisse réagit au rapport américain sur les manipulateurs de devises

2 minutes lues
0

La Banque nationale suisse (BNS) a annoncé jeudi avoir pris note du dernier rapport sur la politique de change du Département du Trésor américain et a ajouté qu’elle restait en contact avec ses homologues américains pour expliquer la position suisse.

Le rapport américain, publié plus tôt jeudi, a noté que la Suisse a de nouveau dépassé les seuils américains de manipulation possible des devises en vertu d’une loi américaine sur le commerce de 2015, mais s’est abstenue de qualifier la Suisse – ou tout autre pays – de manipulateur de devises.

« Avec les autorités suisses, la BNS reste en contact avec les autorités américaines pour expliquer la situation économique et la politique monétaire de la Suisse. Nous nous félicitons de ces discussions en cours », a déclaré la BNS dans un communiqué.

« La Suisse et les États-Unis sont des partenaires économiques importants. Ils entretiennent d’excellentes relations bilatérales et sont en contact régulier sur les questions financières et économiques », a ajouté la banque centrale.

Le département du Trésor américain a déclaré dans son rapport qu’il poursuivrait l’analyse approfondie des politiques macroéconomiques et de change de la Suisse, tout en soulignant un engagement bilatéral renforcé qui a débuté au début de 2021 pour discuter des options politiques suisses pour remédier aux déséquilibres extérieurs.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

L’Allemagne a mis en œuvre cette loi et a rencontré la pénurie d’œufs, maintenant c’est notre tour

La mise à mort des poussins d’un jour est interdite en France à compter du 1er janvi…