Début Economie France: Nouvelle grève des médecins jusqu’au 2 janvier

France: Nouvelle grève des médecins jusqu’au 2 janvier

5 minutes lues
0

« Face à l’effondrement du système de santé et de la médecine libérale, la grève est malheureusement notre seul moyen. »Ainsi, le collectif français « Médecins pour demain » a conclu sa conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé la reprise de la grève des médecins indépendants du 26 décembre au 2 janvier.

Suite à l’appel du collectif « médecins pour demain », des milliers de médecins indépendants français ont fermé leur cabinet les jeudi 1er et vendredi 2 décembre, et la situation pourrait se répéter du 26 décembre au 2 janvier, comme ils l’avaient déjà annoncé. Un appel à la clôture des pratiques les 1er et 2 décembre 2022 a été lancé à titre d’avertissement initial. Si nécessaire, la grève sera prolongée à partir du 26 décembre. »

Sur Instagram, on pouvait lire: « deux jours de grève n’ont pas suffi à prouver que la France entière a besoin de nous, les médecins de ville. Ce n’est pas une surprise, mais cette fois, nous allons passer à autre chose. Une semaine, qui peut être prolongée, qu’est-ce que c’est dans toute une carrière si cela nous donne de meilleures conditions et empêche la mort de la médecine gratuite?”.

Comme ça sonne en France, ça pourrait aussi sonner en Belgique. « Pendant des années, nous avons enseigné aux étudiants sans aucune reconnaissance ni appréciation. Au contraire, nos conditions de travail se détériorent de plus en plus… Nous sommes confrontés à une charge de travail sans cesse croissante, avec beaucoup d’administration inutile. Nous sommes confrontés au manque de respect et à l’agressivité croissante de la société.”

« Ce n’est pas à nous de souffrir de la mauvaise gestion des politiciens en étant exploités et traînés dans la boue encore et encore. Nous sommes des médecins, mais avant tout des gens. Et puis on se demande pourquoi il y a trop peu de médecins indépendants… ».

Lors de la grève du 2 décembre, 50 à 70% des cabinets étaient fermés, selon le collectif, qui réclame dans un premier temps une augmentation des tarifs (consultations et visites à domicile) avec un doublement du tarif de la consultation de 25 à 50 euros.

Les propositions incluent également la protection des médecins par des mesures préventives (campagne de prévention, numéro de téléphone centralisé pour l’assistance téléphonique, lutte contre les agressions verbales et physiques à l’encontre des médecins), simplification administrative, autorisation de facturer les rendez-vous manqués, sécurité des données, délégation de soins sous la supervision d’un médecin, etc.

Le collectif « Médecins de demain », asyndical et apolitique avec près de 15 000 adhérents, a conquis les syndicats pour sa cause. Ils y voient un moyen de peser sur les négociations en cours avec l’assurance maladie sur un nouvel accord pour les cinq prochaines années. Une manifestation est également prévue le 5 janvier à Paris.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Fraude fiscale : Pas une affaire pour le gouvernement

On connaît la rengaine : les Français vivraient au-dessus de leurs moyens. C’est ici un « …