Début Economie Carrefour teste la livraison chez ses clients

Carrefour teste la livraison chez ses clients

3 minutes lues
0

Carrefour expérimente en France la livraison à domicile de produits frais dans les réfrigérateurs et congélateurs des clients, comme cela se fait déjà aux États-Unis.

Le Groupe Carrefour continue d’explorer les possibilités de la livraison à domicile. L’enseigne française expérimente actuellement auprès d’un panel de clients un nouveau service dans lequel les achats ne sont plus livrés à la porte, mais directement aux utilisateurs à domicile et au réfrigérateur, révélait Mélanie Vassord, responsable du groupe innovation, le week-end dernier sur LinkedIn. Concrètement, le client effectue ses achats sur la boutique en ligne Carrefour comme il le ferait avec une livraison normale à domicile. Une heure avant la livraison, le livreur aura temporairement accès à la serrure connectée du domicile du destinataire, un système essentiel au bon fonctionnement du service.

Là, le livreur peut ouvrir la porte avec une application spéciale, avant de ranger les achats au réfrigérateur, au congélateur ou dans une pièce spéciale. Le client est alerté lorsque le livreur entre et sort du magasin et reçoit une photo de la marchandise stockée. Carrefour n’a pas encore fourni de détails sur le prix d’un tel service ni sur la date possible d’un déploiement plus large. Alors que la livraison à domicile de ce côté-ci de l’Atlantique est une nouveauté, aux États-Unis, c’est une réalité depuis plusieurs années, notamment grâce au service « InHome »de Walmart. Le géant du commerce électronique Amazon travaille également sur sa propre version d’un tel service.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

L’Allemagne a mis en œuvre cette loi et a rencontré la pénurie d’œufs, maintenant c’est notre tour

La mise à mort des poussins d’un jour est interdite en France à compter du 1er janvi…