Début Economie Brad Garlinghouse de Ripple fait l’éloge de la France en tant qu’exemple de réglementation.

Brad Garlinghouse de Ripple fait l’éloge de la France en tant qu’exemple de réglementation.

5 minutes lues
0

Les régulateurs américains ne semblent pas se précipiter pour établir des directives claires pour les entreprises de crypto. Pendant ce temps, l’Europe le fait, et une transition majeure semble être en cours.

La Security and Exchange Commission (SEC) américaine est le croque-mitaine du secteur de la crypto aux États-Unis et rend la vie très difficile à l’industrie de la crypto. Plusieurs entreprises de premier plan semblent envisager de déménager à l’étranger, peut-être en Europe. C’est ce que suppose Brad Garlinghouse, PDG de Ripple (XRP), lors d’une interview avec CNBC jeudi :

« [En raison d’une réglementation confuse aux États-Unis], vous voyez des entreprises et des investissements affluer vers d’autres juridictions. L’Europe en particulier semble bénéficier grandement de cette confusion aux États-Unis. »

En Europe, les choses sont bien meilleures d’un point de vue législatif. Bien que les autorités ne soient pas nécessairement de grands fans du secteur de la crypto, nous voyons progressivement plus de clarté. Par exemple, la semaine dernière, la tant attendue loi MiCa sur la crypto a été adoptée par les ministres des Finances européens.

La loi MiCa établit des lignes directrices claires auxquelles les entreprises de crypto doivent se conformer dans l’Union européenne. Bien que cela donne aux utilisateurs et aux entreprises beaucoup moins de liberté, c’est bien meilleur que la situation en Amérique. L’attitude hostile de la SEC envers le secteur de la crypto aux États-Unis prend des formes insoutenables. C’est un contraste clair avec la situation en France, par exemple. Ainsi, les Français semblent ouvrir grand leurs portes aux entreprises fuyant le climat législatif américain. Owen Simonin, PDG d’une plateforme d’investissement en crypto française, explique :

« En France, nous avons l’avantage d’un cadre législatif clair. La France devrait étendre son cadre législatif au niveau européen. Cela offre un cadre législatif clair et défini qui attire de grandes entreprises internationales, ouvrant ainsi le marché européen pour elles. »

La France dispose déjà d’une législation claire pour les entreprises de crypto depuis 2019. De plus, la loi européenne MiCa sur la crypto susmentionnée entrera en vigueur l’année prochaine. À moins que les régulateurs américains ne continuent à tergiverser, il est prévu que l’Europe devienne un nouveau foyer pour l’exode américain de la crypto. Ainsi, pour l’instant, l’avenir de l’industrie de la crypto en Europe semble prometteur.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Évolutions des Péages et Nouvelles Taxes dans le Paysage Routier Françai

En France, les péages autoroutiers augmentent le 1er février. En 2023, l’augmentatio…