Début Economie Baisse inattendue de l’inflation française

Baisse inattendue de l’inflation française

4 minutes lues
0

Les tensions inflationnistes en France se sont atténuées de manière inattendue en septembre. De nouveaux chiffres ont montré que la dévaluation monétaire de la deuxième économie de la zone euro en septembre s’élevait à 6,2% sur une base annuelle. Un mois plus tôt, c’était encore un pourcentage de 6,6%.

Les chiffres français font suite à un retard tout aussi surprenant en Espagne. En revanche, les prix ont augmenté en Allemagne, la plus grande économie d’Europe. Aux Pays-Bas également, la vie devenait rapidement plus chère. Ici, les prix ont augmenté de 17,1%. Les chiffres pour les 19 pays de la zone euro sont attendus plus tard vendredi et devraient montrer une accélération à un niveau record d’un peu moins de 10%.

Les taux d’inflation sont cruciaux pour la politique de la Banque centrale européenne. Il est prévu qu’il augmentera encore les taux d’intérêt lors de la prochaine réunion de politique générale en octobre après la hausse historique des taux d’intérêt de 0,75 point de pourcentage plus tôt ce mois-ci. Les chiffres de l’inflation de septembre sont les derniers en date pour la prochaine décision sur les taux d’intérêt le 27 octobre.

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a déclaré que la BCE doit agir de manière ferme mais ordonnée contre les hausses de prix qui vont au-delà des prix de l’énergie et qui sont de plus en plus motivées par des facteurs nationaux. Les chiffres de l’inflation de l’office statistique de l’Insee ont montré, entre autres, que les prix de l’énergie et des services ont augmenté moins fortement. Les prix des denrées alimentaires ont continué d’augmenter.

Un rapport distinct de l’Insee a en outre révélé que les dépenses de consommation en août sont restées inchangées par rapport à juillet. Une augmentation des dépenses en produits industriels a compensé une diminution des dépenses en denrées alimentaires.

Charger plus par factomedic
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

L’Allemagne a mis en œuvre cette loi et a rencontré la pénurie d’œufs, maintenant c’est notre tour

La mise à mort des poussins d’un jour est interdite en France à compter du 1er janvi…