Début Societe « Un pays qui se tient sage » : le film de David Dufresne en avant-première aux AMFiS 2020

« Un pays qui se tient sage » : le film de David Dufresne en avant-première aux AMFiS 2020

2 minutes lues
0

« Alors que s’accroissent la colère et le mécontentement devant les injustices sociales, de nombreuses manifestations citoyennes font l’objet d’une répression de plus en plus violente. Le documentaire « Un pays qui se tient sage » invite plusieurs citoyens à approfondir, interroger et confronter leurs points de vue sur l’ordre social et la légitimité de l’usage de la violence par l’État. »

David Dufresne, écrivain, journaliste et réalisateur français dévoilera son nouveau long métrage « Un pays qui se tient sage » en avant-première lors des AMFiS d’été de La France insoumise. Après un long travail de recensement des violences policières, notamment lors des manifestations des Gilets jaunes, David Dufresne présentera à Valence son nouveau documentaire, prévu en salle pour le 30 septembre 2020 et soutenu par la Quinzaine des réalisateurs de Cannes 2020.

La projection aura lieu le samedi 22 août au soir et sera suivie d’un débat en présence du réalisateur. Pour y assister, les inscriptions aux AMFiS 2020 de la France insoumise sont actuellement ouvertes en vous rendant à cette adresse. L’événement, organisé en pleine campagne Drômoise, près de Valence au Palais des Congrès de Châteauneuf-sur-Isère se déroulera du jeudi 20 août au dimanche 23 août. Près de 100 conférences et ateliers auront lieu durant les 4 jours.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Quand la boîte aux lettres des députés devient le réceptacle des idées racistes : la République tangue dangereusement !

Hier après-midi, 20 août, j’ai pris connaissance avec stupeur du courriel particulièrement…