Début Societe Le Père Noël est une ordure

Le Père Noël est une ordure

6 minutes lues
0

Il y a celles et ceux qui croient au Père Noël, que cette période de fin d’année va apporter l’union de la « gôche » sous le sapin. Il faut sérieusement croire aux histoires qu’on raconte aux enfants pour envisager que soit possible trois mois et demi avant l’échéance une primaire sur la base d’un casting de candidats, puisque de programme seul Jean-Luc Mélenchon en a un. Ou alors à la Mère Noël, Christiane Taubira, qui sur le fondement de sa seule personne sauverait le navire PS et tous ses affiliés. C’est quand même cocasse quand les mêmes reprochent sans cesse à la France Insoumise le culte de la personnalité pour son candidat.

Mais les lutins eux n’oublient pas que la Mère Noël était aux manettes du ministère de la Justice sous le quinquennat Hollande et ne l’a pas réparé des années Sarkozy. L’état de délabrement est tel après les années Macron qu’y compris les magistrats les plus hauts gradés disent que plus rien de fonctionne normalement.

D’ailleurs, on oublie trop souvent les lutins et les lutines dans la période. Car sans eux et sans elles, pas de fabrication, pas d’invention, pas de services publics. Et bien pourtant, Valérie Pécresse propose d’en supprimer encore des postes de fonctionnaires, tout en renforçant les effectifs de la police : on se demande si elle n’a pas oublié qu’ils étaient aussi fonctionnaires – ou alors elle a pour ambition de privatiser l’ensemble du système éducatif ou du système de santé déjà en sous effectifs chroniques. On connait la méthode des libéraux : les premiers mettent le service public à bout de souffle en réduisant les moyens jusqu’à ce qu’il dysfonctionne. Les suivants n’ont plus qu’à privatiser au nom de la meilleure performance attendue. Sarkozy, Hollande, Macron, Pécresse : même cordée.

C’est blanc bonnet et bonnet blanc Pécresse et Macron. Ses ministres ne veulent entendre parler ni de revalorisation du point d’indice des fonctionnaires ni d’augmentation du SMIC au-delà de ce qui était prévu. Soit bien en dessous de l’inflation. Quand les mêmes affirment qu’ils ont amélioré le pouvoir d’achat des françaises et des français durant le quinquennat, on se dit que décidément oui, ils croient au Père Noël.

Il faut dire pour leur décharge que leur chef, lui, se prend pour le Père Noël. Plus on est riche plus on a des gros cadeaux avec Macron : suppression de l’ISF et flat tax n’ont rien donné pour la relance de l’économie française et sont pourtant maintenus. Dividendes records pour les entreprises du CAC 40 en période de crise inédite mais le Père Noël trouve qu’ils ont été suffisamment sages pour leur laisser. Contrairement aux guadeloupéens et aux martiniquais qui demandaient simplement de l’eau potable et de se mettre autour d’une table pour échanger de la situation particulière de leurs iles face au COVID. Pas sages a dit Macron, qui leur a envoyé le GIGN, le Raid, et un ministre aussi furtif que le Père Noël et que personne n’a réussi à voir lors de son déplacement.

Non vraiment, le Père Noël est une ordure, revenons à la raison et à l’Union Populaire portée par Jean-Luc Mélenchon.

Claire Mazin

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Record de chaleur en Espagne et en France

L’Espagne et la France sont actuellement frappées par des chaleurs extrêmes. Ces der…