Début Societe Ils veulent éteindre les enseignes des commerces la nuit

Ils veulent éteindre les enseignes des commerces la nuit

4 minutes lues
0

Trop de lumière à Lyon et dans l’agglomération… Le constat n’est pas nouveau et parce que les effets sur les êtres vivants sont «considérables», les membres actifs du collectif Plein La Vue ont décidé de passer à l’action. En imaginant une charte «Chauve-souris».

L’idée est en route, il s’agit de mettre l’accent sur ce qu’ils appellent les « bonnes pratiques » des commerces de l’agglomération lyonnaise. Ceux qui éteignent leurs enseignes et vitrines dès la fermeture ; ceux qui n’utilisent pas d’écrans vidéos publicitaires.

La lumière gêne la faune nocturne , la santé des habitants, les cycles du sommeil. Et aussi et ce n’est pas seulement une lubie de quelques doux rêveurs, elle empêche les urbains de contempler le ciel et ses étoiles. « La lumière trouble les cycles biologiques, indique Fabien Dubois (LPO). Il y a des espèces qui disparaissent ou sont à la recherche de zones d’ombre. Les amphibiens ne supportent pas la lumière, certains insectes ne se reproduisent plus, les oiseaux ont du mal à trouver le chemin de leur migration. La lumière n’est bonne pour personne».

COUPER L’ÉLECTRICITÉ DÈS LA FERMETURE

Le collectif a donc décidé de s’attaquer à l’une de ces pollutions lumineuses nocturnes. En prenant contact avec les boutiques ou plus exactement les associations de commerçants, la chambre de commerce, pour leur exposer la finalité de la charte.

« Nous voulons atteindre le maximum de commerces, solliciter éventuellement la Ville et la Métropole de Lyon pour voir s’ils veulent nous aider dans cette démarche ».

S’ils signent, ils apposeront un joli macaron sur leur devanture, estampillé à l’effigie d’une chauve-souris, il est en cours de réalisation. « Une manière de reconnaître ceux qui exercent les bonnes pratiques d’extinction ou de les inciter à en avoir de biens meilleures », explique Gabrielle Joint, coprésidente du collectif. C’est-à-dire, aller bien au-delà de la réglementation actuelle (1 h-6 h), en coupant l’électricité dès la fermeture du commerce et ce, jusqu’à la réouverture le matin.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Climat, Gloria, plastiques : penser la catastrophe écologique

Dans cette 104e Revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon revient sur la tempête Gloria qui …