Début Societe Donald Trump annonce de nouvelles sanctions contre l’Iran à la façon de « Game of Thrones »

Donald Trump annonce de nouvelles sanctions contre l’Iran à la façon de « Game of Thrones »

5 minutes lues
0
0
109

« Les sanctions viennent » : Donald Trump a détourné vendredi la phrase emblématique de la série « Game of Thrones » pour saluer le rétablissement lundi des sanctions contre Téhéran.

Les Etats-Unis ont confirmé qu’ils allaient rétablir les sanctions contre l’Iran dès lundi, six mois après être sortis de l’accord sur le nucléaire. Sur Twitter, Donald Trump a détourné la célèbre formule de la série Game of Thrones, « Winter is coming », pour saluer la nouvelle : « Les sanctions viennent ». Plus tôt dans la journée, les Etats-Unis avaient formellement confirmé qu’ils rétabliraient lundi toutes les sanctions levées dans le cadre de l’accord signé en 2015 entre l’Iran et les grandes puissances pour empêcher la République islamique de se doter de la bombe atomique. Un premier train de mesures punitives avait déjà été réimposé en août.

Il s’agit de sanctionner, en leur barrant l’accès au marché américain, tous les pays ou entreprises qui continueront d’acheter du pétrole iranien ou d’échanger avec les banques de la République islamique. « L’objectif est de priver le régime des revenus qu’il utilise pour semer la mort et la destruction à travers le monde », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

Une mise en oeuvre des sanctions beaucoup plus « agressive »

Huit pays seront toutefois autorisés à continuer d’acheter du pétrole iranien pendant au moins six mois supplémentaires, « mais uniquement car ils ont fait preuve d’efforts importants pour ramener leurs importations de brut vers zéro », a-t-il annoncé. La liste de ces pays sera connue lundi. A ce stade, on sait que l’Union européenne dans son ensemble n’en fait pas partie mais qu’elle inclut la Turquie. Les observateurs s’attendent à ce que des dérogations soient également octroyées à la Corée du Sud, l’Inde, le Japon et peut-être la Chine.

L’administration de Donald Trump assure que la mise en oeuvre des sanctions sera beaucoup plus « agressive » que par le passé, avec moins de dérogations et plus de contrôles – les revenus des ventes de pétrole autorisées iront sur des comptes bloqués et sont censés être utilisés uniquement pour l’achat de biens humanitaires par l’Iran.

Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a affirmé que 700 noms seraient ajoutées à la liste noire américaine, soit 300 de plus que ceux qui en avaient été retirés après 2015. Il a aussi dit que les Etats-Unis souhaitaient couper plusieurs institutions financières iraniennes frappées par des sanctions du circuit bancaire international Swift, hormis pour les « transactions humanitaires ».

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Societe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Wauquiez fait un lien entre l’ouverture de la PMA et « l’eugénisme » du régime nazi

Devant le mouvement conservateur Sens commun, le président du parti Les Républicains Laure…