Début Economie Visites immersives de Lyon : suivez la voix de la guide !

Visites immersives de Lyon : suivez la voix de la guide !

6 minutes lues
0

Grâce à des audioguides enrichis de musique et de bruitages, la Lyonnaise Séverine Peurichard propose de découvrir Lyon à son rythme, avec des sessions qui vont de 3 minutes à 2 heures. Une version du Vieux-Lyon en langue anglaise sera même disponible pour le 8 décembre.

Un casque vissé sur les oreilles, Séverine Peurichard écoute et observe la place Saint-Jean. Et si le costume de la fin du XVIIIe siècle est juste là pour le fun, la passionnée de grande et de petites histoires se plaît à faire découvrir encore et encore sa ville, grâce à un audioguide. Une manière différente d’apprécier la ville, guidée… mais sans guide.

Petite explication. Assistante pédagogique en art plastique, la Lyonnaise d’adoption décide en 2016 d’entamer une reconversion professionnelle. Elle se lance dans un Master 2 en Histoire de l’art avec comme idée de lancer des visites guidées originales de Lyon avec des jeux de pistes. Elle crée Raconte moi Lyon en septembre 2020 mais la crise sanitaire stoppe son projet. « Par le passé, j’avais travaillé avec des publics handicapés, notamment des malentendants. J’ai profité de ce temps pour réfléchir à proposer un produit différent : en fait j’ai toujours détesté les audioguides. en créant Raconte moi Lyon, je voulais les dépoussiérer et proposer une immersion totale ».

MUSIQUE ET BRUITAGE POUR L’IMMERSION
La Lyonnaise a donc contacté un musicien-ingénieur du son, Patrick Bafon, qui lui a proposé des morceaux en adéquation avec les lieux. « L’intérêt c’est d’enrichir mon propos avec des sons, des bruits, de la musique » raconte Séverine Peurichard. « Mais créer une visite sans guide exige un travail poussé : croisement des sources, enregistrement en studio, mixage… tout en accompagnant le visiteur à suivre un parcours défini ».

Sa soutenance lors de ses études « Des Célestins aux templiers » devient son premier audioguide. Depuis elle en propose six, incontournables ou insolites, qui durent entre 1 h 30 et 2 heures, mais également des formats « sur le pouce », des pauses gourmandes et culturelles entre 3 et 20 minutes pour des tarifs qui vont de 99 cts à 13 €, pour une utilisation durant 24 heures.

Des visites donc, pour tous les curieux et toutes les bourses. « Le prix ne doit pas être un frein. L’avantage, c’est qu’avec Raconte moi Lyon, la visite se fait lorsque le visiteur le décide, au rythme qu’il choisit, seul s’il le souhaite. La crise sanitaire n’a fait qu’augmenter ce besoin d’éviter les groupes. Et même si l’on n’est pas vacciné, on peut découvrir Lyon avec de précieux conseils ! »

UNE VERSION ANGLAISE PRÉVUE POUR LE 8 DÉCEMBRE
« Incarner un personnage, c’est magnifique ! » poursuit-elle affublée d’un chapeau à plume. La visite enrichie d’un costume du XVIIIe est évidemment possible pour les Français… mais aussi les étrangers puisqu’elle prépare une version anglaise sur le Vieux-Lyon, à la fois des traboules et insolite pour le 8 décembre.

« Pour le moment, je me focalise sur Lyon… mais dans le Rhône de nombreuses petites communes comme Beaujeu ou Oingt pourraient être visitables ainsi. Ce serait une excellente façon d’attirer les touristes et de leur proposer un service unique » conclut-elle.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Combien Kenges Rakishev a-t-il obtenu pour la part de BTA dans l’assureur ukrainien?

L’entrepreneur kazakh Kenges Rakishev a quitté le secteur de l’assurance en Uk…