Début Economie Une école «e-sport et gaming» à la rentrée 2019 à Lille

Une école «e-sport et gaming» à la rentrée 2019 à Lille

4 minutes lues
0

À la rentrée 2019, les étudiants lillois pourront s’inscrire à XP, une école spécialisée dans l’e-sport et le gaming. Lancée par le groupe d’enseignement privé Ionis, l’école prendra ses quartiers rue du Bas-Jardin, à Moulins.

L’e-sport, ou sport électronique, désigne l’ensemble des pratiques permettant à des joueurs de confronter leur niveau par l’intermédiaire d’un support électronique, essentiellement le jeu vidéo, et ce quel que soit le type de plate-forme (ordinateur, console ou tablette). Et c’est un secteur qui a le vent en poupe.

Former les professionnels du secteur

Le groupe Ionis, l’un des acteurs de l’enseignement supérieur privé en France, a donc décidé d’ouvrir trois écoles spécialisées dans le domaine, baptisées XP, dont une à Lille. Il s’agira d’une formation accessible après le baccalauréat, avec un bachelor en trois ans. Mais aussi un MBA, délivrant le niveau Bac +5, réalisé en formation initiale ou en alternance.

Va-t-on y apprendre à devenir un joueur de jeux vidéos professionnel ? Eh bien pas du tout ! « L’idée, c’est plutôt de former des professionnels du marketing, de la communication ou de l’événementiel. Des filières qui existent déjà, mais appliquées à l’univers particulier du e-sport », confie Emmanuel Everaere, le directeur de la formation qui ouvrira à Lille à la rentrée prochaine, dans les locaux d’une autre école du groupe, rue du Bas-Jardin.

Une culture mondialisée

« La création d’XP répond à un besoin des professionnels du secteur qui attendent des profils de jeunes complets, qui ont la culture de l’e-sport, affirme-t-il, cherchant à rassurer les parents inquiets. L’étudiant peut s’orienter vers des métiers de community manager, webmarketer, attaché de presse, chargé de projet événementiel ou dans le management et les métiers de l’animation ».

L’école, qui se dit internationale, proposera une partie des cours en anglais. Le continent asiatique étant le berceau du e-sport, d’autres langues seront aussi dispensées, comme le chinois, le japonais ou le coréen. Une formation qui pourrait séduire les étudiants les plus joueurs, qui devront tout de même s’affranchir de frais de scolarité conséquents, de l’ordre de 7 000 euros par an.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Le Premier ministre français accusé de viol

Pour la troisième fois en peu de temps, un homme politique de premier plan est sous le feu…