Début Economie Pourquoi Part-Dieu et Carré de soie sont «privés» de réouverture

Pourquoi Part-Dieu et Carré de soie sont «privés» de réouverture

3 minutes lues
0
Pourquoi Part-Dieu et Carré

Mauvaise pioche pour les centres commerciaux doublés de pôles multi-modaux. Leur trop grande accessibilité les rend… inaccessibles. Un paradoxe qui ne fait pas les affaires des commerçants qu’ils abritent.

L’arrêté de fermeture administrative du centre commercial Part-Dieu, jusqu’au 10 juillet, n’est pas une petite décision. La préfecture la motive par le fait que celui qui fait partie des plus grands centres commerciaux de France, est aussi un point multi-modal, convergence de lignes de train, métro, tram, bus. Ainsi, son ouverture générerait des flux ingérables, en particulier dans les transports en commun dont il s’agit toujours de limiter l’usage.

« TOUS MOBILISÉS ! »

Sale coup, on imagine, pour les enseignes qui se voient contraintes de rester fermées deux mois supplémentaires. Joint par téléphone, Eric Amsellem, président du Groupement d’intérêt économique (GIE) des commerçants du centre commercial de la Part-Dieu, entrait justement en réunion à ce sujet, mercredi après-midi, mais n’en dira rien.

Pas de réaction non plus de la direction du centre, ni de celle du centre Carré de Soie soumis lui-aussi à un report d’ouverture au 10 juillet. À Vaulx-en-Velin, le centre commercial, visiblement sûr de lui, avait pourtant annoncé sa réouverture au 11 mai avec force slogan : « Tous mobilisés pour un shopping serein dans un environnement sanitaire sécurisé ! » Incompréhensible ce report, alors que le centre commercial Confluence a été autorisé à ouvrir ?

« Confluence est desservi par une seule ligne de tram et une seule ligne de bus », souligne la préfecture justifiant, ainsi, d’une meilleure gestion des flux. Et de préciser aussi que le plan d’organisation sanitaire présenté par la direction est « particulièrement convaincant ». Il comprend notamment l’instauration d’une seule entrée et d’une seule sortie ainsi qu’un système de comptage permettant de limiter le nombre de clients.

Fin avril, dans un communiqué, la direction du centre commercial Part-Dieu précisait pourtant travailler à un plan d’organisation sanitaire qui permette d’emporter l’adhésion des autorités.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Un financement participatif pour construire une miellerie mobile

Les membres de l’association Le Rucher pédagogique des Gones sont contraints de quitter le…