Début Economie Manifestations-du-1er-Mai-voici-a-quoi-il-faut-s-attendre-mercredi

Manifestations-du-1er-Mai-voici-a-quoi-il-faut-s-attendre-mercredi

4 minutes lues
0
0
196

Anémone, César de la meilleure actrice en 1988 pour Le Grand Chemin, est décédée d' »une longue maladie », mardi. Elle avait 68 ans.

Inoubliable dans Le père Noël est une ordure où elle incarnait Thérèse, Anémone « s’est éteinte au petit matin du 30 avril des suites d’une longue maladie », a déclaré à l’AFP son agent, Elisabeth Tanner. Malade depuis quelques années, l’actrice de 68 ans avait pris du recul et n’avait aucun engagement à venir, ni au cinéma ni au théâtre. César de la meilleure actrice en 1988 pour son rôle dans Le Grand Chemin du réalisateur Jean-Loup Hubert, la comédienne avait démarré sa carrière dans le café-théâtre au sein de la troupe du Splendid.

Le succès de son rôle de Thérèse, acolyte de Thierry Lhermitte à la permanence de SOS Amitié dans Le père Noël est une ordure, au théâtre en 1979 puis au cinéma en 1982 dans l’adaptation réalisée par Jean-Marie Poiré, en avait fait une actrice très populaire dans les années 1980. A l’affiche de nombreuses comédies comme Viens chez moi, j’habite chez une copine (1982), elle aussi incarné des rôles plus sensibles comme le personnage de Marcelle dans Le Grand chemin (1987).

Un dernier film en 2018
Ces dernières années, elle avait été à l’affiche de Jacky au royaume des filles (2014), Rosalie Blum (2016) et La Monnaie de leur pièce (2018), son dernier film. Elle se produisait aussi régulièrement sur les planches jusqu’à sa dernière pièce en 2011, Grossesse nerveuse, une comédie dans laquelle elle incarnait une grande bourgeoise aussi inattendue que désespérée.

De son vrai nom Anne Bourguignon, elle était la fille du psychiatre André Bourguignon et de Claire Justin-Besançon. Elle était mère de deux enfants. Son amie Josiane Balasko a réagi mardi en fin de journée sur RTL : « Anémone, c’était une géniale actrice », a-t-elle déclaré, évoquant une femme « ravissante, avec beaucoup de charme et piquante ». « Elle avait une sorte de folie. Parfois, ça nous faisait rire car c’était extrême mais c’était une artiste qui avait une présence incroyable ».

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Canicule : le rafraîchissement arrive enfin, sauf dans l’est et le sud

En France, quand le record absolu a été battu vendredi, avec 45,9°C pour le sud, la tempér…