Début Economie Les V.I.E, des talents clés pour la compétitivité des entreprises

Les V.I.E, des talents clés pour la compétitivité des entreprises

7 minutes lues
0
0
140

Depuis l’instauration du V.I.E en 2000, plus de 81 748 jeunes ont profité du dispositif pour le compte de plus de 7 646 entreprises. Cette solution RH, qui est gérée par Business France, est utilisée par des entreprises de toutes tailles, de la start-up aux grands groupes, pour accélérer leur développement à l’international. Selon une enquête Gfk de 2018, près de 7 utilisateurs sur 10 du dispositif déclarent ainsi avoir conclu un courant d’affaires sur des marchés de prospection.

Pour les jeunes talents, le V.I.E est par ailleurs un formidable accélérateur de carrière. Selon l’étude EDHEC NewGen Talent Centre (2018), 92% des anciens V.I.E ont trouvé directement un emploi à l’issue de leur mission, dont 51% dans l’entreprise de leur V.I.E.

Dans un contexte mondial d’évolutions technologiques, de révolution numérique et de défis climatiques, la question des compétences et de l’emploi des jeunes talents est un facteur clé de compétitivité pour les entreprises. Recruter les talents disposant de compétences stratégiques pour leur développement international peut toutefois s’avérer complexe face à une nouvelle génération de candidats V.I.E dont les attentes ont évolué par rapport à celles de leurs aînés. Les valeurs et les engagements qui constituent la Marque Employeur de l’entreprise sont par exemple devenus des facteurs particulièrement déterminants.

Dans ce cadre, le Medef, Business France, les CCE, avec le Club des Volontaires Internationaux pour Entreprendre (“Club V.I.E.” – regroupant les anciens V.I.E, VIA et CSN) ont organisé le 17 septembre au Medef à Paris en présence de Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères la 3e édition du Grand Prix V.I.E Entreprises (la 1e s’est déroulée le 10 mars 2015), incluant un débat sur le thème « Les V.I.E, des talents clés pour la compétitivité des entreprises ».

Ont témoigné sur les enjeux d’attractivité et de fidélisation des talents des experts RH et des représentants de l’ANDRH, Bolloré Transport & Logistics, Esker, Keyrus, MCA Process, Metarom, Petit Forestier, Plastic Omnium, Roger Pradier et Syntec-Ingénierie.

Tous les acteurs publics et privés à l’export et des RH, notamment de la Team France Export, ont été associés à l’évènement et aux remises de prix : l’ANDRH, l’APEC, l’Association des Régions de France, Bpifrance, CCI France, CCI France International, Civiweb, MEDEF International, le METI, l’OSCI et Stratexio.

7 sociétés championnes à l’international, utilisant le V.I.E pour accélérer leur développement et gérer les talents à l’international, ont été récompensées dans les catégories « start-up », « TPE/PME », « ETI », « Grand Groupe », « Afrique pour le meilleur développement sur le continent » (nouvelle catégorie), ainsi que « Prix Coup de cœur » et « Prix spécial Stratégie V.I.E ».

Pour sélectionner les lauréats, le Medef, Business France, les CCE et le Club V.I.E ont pris en compte la manière dont les « talents V.I.E. » ont été inclus dans la stratégie de développement export et RH de l’entreprise et ont contribué à sa compétitivité : description de l’évolution du business et de l’activité de l’entreprise, impact sur le chiffre d’affaires, description de la mission d’un V.I.E impactant le business, évolution de l’utilisation de la formule V.I.E et des opportunités données aux V.I.E (diversité des missions, programme de recrutement et RH mis en place), ainsi que le ratio de V.I.E embauchés à l’issue de leur contrat.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Dividendes Au bonheur des actionnaires

Les actionnaires des plus grandes entreprises mondiales ne connaissent pas la crise. Selon…