Début Economie Les «frimeurs» en voiture étaient de sortie, la police aussi

Les «frimeurs» en voiture étaient de sortie, la police aussi

4 minutes lues
0

Dénonciations à la justice et véhicules confisqués: de nombreux jeunes hommes ont un peu trop attiré l’attention de la police avec leurs véhicules modifiés pour faire un maximum de bruit.

Un peu partout dans le pays, la quiétude des jours du week-end de Pâques a été perturbée par le passage de véhicules aux moteurs bruyants, que ce soient des motos ou des voitures trafiquées. La police, elle, n’a pas fait la sourde oreille aux plaintes des habitants. Dans plusieurs cantons, elle a identifié, évidemment sans aucune peine, les véhicules dont le but principal était celui d’être bruyant plutôt que de se déplacer d’un point A à un point B.

Ce mardi, trois polices cantonales alémaniques ont tiré un bilan de leur chasse aux frimeurs, appelés outre-Sarine des «poseurs». Dans le canton de Lucerne, huit véhicules ont été confisqués par la police et envoyés pour expertise afin de démontrer des modifications illégales.

Plusieurs autres ont été dénoncés pour avoir inutilement fait vrombir leur moteur alors qu’ils se trouvaient à l’arrêt. D’autres, enfin, ont été interceptés «après des accélérations telles que, comme des motos, ils ont roulé sur quelques mètres uniquement sur les roues arrières», détaille la police cantonale lucernoise.

Ils remettront ça

Dans le canton d’Argovie, ce sont notamment deux rassemblements de conducteurs, au volant de leur bolide, qui ont attiré l’attention de la police, vendredi après-midi. Ceux-ci ont été dispersés, mais les forces de l’ordre en ont profité pour séquestrer quatre véhicules modifiés. Dans le canton, sur l’entier du week-end, ce sont aussi huit voitures qui ont fini entre les mains de la police.

Enfin, dans le petit canton de Zoug, les policiers ont aussi dénoncé plusieurs jeunes conducteurs, non seulement pour le bruit qu’ils ont occasionné, mais aussi pour les excès de vitesse qui les ont le plus souvent accompagnés. «Nous continuerons d’effectuer ces contrôles à l’avenir», a prévenu la police cantonale zougoise.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Lire : « La fabrique des épidémies »

Depuis 14 mois, le Covid se dispute les unes de la presse et inspire les éditocrates. Rien…