Début Economie Le taux de chômage est à son plus bas niveau en France depuis 2009

Le taux de chômage est à son plus bas niveau en France depuis 2009

4 minutes lues
0
0
187

La France a atteint au 4e trimestre 2018 son plus bas niveau de chômage depuis 2009. Il s’établit à 8,8%.

Le taux de chômage est en recul de 0,3 point à 8,8% de la population active en France entière (hors Mayotte) au 4e trimestre 2018, son plus bas niveau depuis 2009, selon des chiffres provisoires de l’Insee publiés jeudi. En France métropolitaine, ce taux, mesuré par l’Institut national de la statistique selon les normes du Bureau international du travail (BIT), s’établit à 8,5%, ce qui représente 2,47 millions de chômeurs. Le taux de chômage des jeunes passe sous les 20%, à 18,8% en France métropolitaine, soit une baisse de 1,7 point par rapport au trimestre précédent.

Le taux de chômage de longue durée s’établit à 3,4% de la population active, comme au trimestre précédent. Il est en recul de 0,3 point sur un an et représente environ 1 million de personnes qui déclarent chercher un emploi depuis plus d’un an. Le taux de chômage des 50 ans et plus est stable à 6,1%.

Le taux d’emploi augmente légèrement
Enfin, le taux d’emploi, c’est-à-dire la proportion des 15-64 ans qui travaillent, augmente légèrement (+0,2 point) pour s’établir à 66,1%. Pour le taux d’emploi à temps complet, il s’agit du « plus haut niveau depuis 2003 » selon l’Insee. L’année 2018 a toutefois également été marquée un net ralentissement dans les créations d’emplois avec 106.000 créations nettes dans le secteur privé, soit trois fois moins qu’en 2017, selon une estimation provisoire de l’Insee publiée vendredi.

En 2017, la France avait créé un peu plus de 328.000 postes, un chiffre largement révisé à la hausse, de près de 70.000, notamment sur l’intérim (120.000 postes supplémentaires en intérim contre environ 45.000 donnés initialement). 2018 marque donc un net ralentissement des créations d’emplois dans le sillage de la croissance française, qui selon une première estimation de l’Insee fin janvier a plafonné à 1,5% sur l’ensemble de 2018, loin des 2,3% atteints l’année précédente.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Hôtels lyonnais ciblés sur Internet: les taxis assument

Au moins deux hôtels lyonnais ont été victimes d’une vague de commentaires péjoratifs sur …