Début Economie La prime de la peur

La prime de la peur

1 minutes lues
0

Affolé par la flambée des prix de l’énergie et du carburant qui avait occasionné la révolte des gilets jaunes, le gouvernement réagit tardivement avec une prime qui ne règle aucune question.

Elle n’est ni suffisante ni juste (le seuil de 2000 euros va laisser de côté des gens touchés fortement par l’augmentation des prix) et surtout ne s’attaque pas au problème.

Il est à craindre qu’une poursuite de l’augmentation des carburants « mange » rapidement cette prime de 100 euros.

Enfin elle ne prend rien aux marges des raffineurs et distributeurs, mais devrait être compensée par des baisses d’autres dépenses publiques dont pourraient pâtir les Français.

Il fallait bloquer en urgence les prix avant toute autre mesure. Faute de cela, le problème reste entier.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

SAM : le gouvernement trahit les intérêts économiques de la Nation

Le rassemblement de mercredi 1er décembre à 11h30 devant la SAM doit marquer la solidarité…