Début Economie La France en 2ème position des pays européens les plus dynamiques dans le secteur de l’Intelligence Artificielle (IA)

La France en 2ème position des pays européens les plus dynamiques dans le secteur de l’Intelligence Artificielle (IA)

3 minutes lues
0
0
44

La France se classe en 2ème position des pays européens les plus performants et dynamiques en termes d’Intelligence Artificielle (IA). C’est ce que révèle une étude du groupe américain fabricant de composants électroniques PNY Technologies qui recense 424 entreprises françaises opérant dans le domaine de l’IA. 21% du total des entreprises européennes positionnées sur ce secteur sont donc françaises.

Si la France laisse la première place du podium au Royaume-Uni (529 entreprises soit 27% du total), elle est toutefois loin devant l’Allemagne (182 entreprises, 9%), l’Espagne (5%) ou encore les Pays-Bas (3%).

Déjà en pleine dynamique, le secteur de l’IA en France a pu compter en mars 2018 sur l’appui du Président de la République qui a dévoilé sa stratégie nationale pour l’Intelligence Artificielle, annonçant au passage quelques 1,5 milliards d’euros investis au cours du quinquennat pour développer l’IA.

Une stratégie reprise par le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, qui a appelé à faire émerger « des champions de l’IA français » tout en misant sur les atouts d’un pays qui peut s’appuyer sur de nombreux talents issus de formations d’excellence. 400 millions d’euros ont également été consacrés à plusieurs appels à projets et autres innovations de rupture visant à renforcer les investissements français et attirer les investisseurs étrangers.

Preuve du dynamisme de l’IA en France, le coréen Samsung a annoncé la création dans l’Hexagone de son troisième plus grand centre de recherche. Le japonais Fujitsu ou le britannique DeepMind implanteront également leur premier centre sur le territoire tricolore. Un phénomène qui ne doit pas faire perdre de vue la croissance rapide des startups d’IA. Dataiku, Kalray ou encore Balyo, trois startups basées en France, ont ainsi levé, comme le rappelle PNY Technologies, respectivement 147, 89 et 77 millions de dollars. Elles se placent toutes les trois dans les 10 premières startups d’IA européennes en termes de fonds levés.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

ADP : le million est atteint, vite, un référendum !

Grâce à la mobilisation des militants politiques, associatif et syndicaux, la procédure de…