Début Economie Impôt à la source : le 2 janvier, une date plus importante qu’il n’y paraît

Impôt à la source : le 2 janvier, une date plus importante qu’il n’y paraît

7 minutes lues
0
0
173

La réforme du prélèvement à la source va s’étaler sur tout le mois de janvier. Ce mercredi 2 janvier a son importance, surtout pour ceux dont la situation fiscale change.

C’est une date qui peut paraître anodine mais elle a son importance : dès le 2 janvier 2019, le fisc met en place un service d’aide aux contribuables. Sur le site impots.gouv.fr et au téléphone (0 809 401 401), il est désormais possible de mettre à jour sa situation fiscale : si votre salaire a baissé, s’il a augmenté, si vous avez perdu votre emploi ou si vous êtes désormais à la retraite, si votre situation familiale a changé (enfants, divorce, mariage…) en 2018 ou si vous savez que l’un de ces cas va vous concerner entre janvier et août 2019, il est fortement conseillé d’aller faire un tour sur la page dédiée sur le site des impôts.

Pourquoi? Parce que si vous ne le faites pas, vous pourriez avoir soit une mauvaise surprise en septembre 2020 avec un surplus à payer, soit payer trop d’impôts jusqu’à cette date. Et tout ça parce que, contrairement à ce qu’a pu laisser entendre le ministère des Finances en vantant sa réforme, le prélèvement de l’impôt à la source ne prend pas automatiquement en compte les changements de situation fiscale et ne s’adapte pas à ceux-ci. En réalité, la déclaration de revenus a toujours son importance et elle sera toujours décalée dans le temps. Explications.

Le prélèvement à la source est un acompte sur l’impôt à payer
Le prélèvement de l’impôt à la source n’est pas le prélèvement en direct de l’impôt que vous devez réellement chaque mois à l’Etat. Il s’agit en fait d’un acompte, une avance, sur l’impôt à payer.
En mai-juin 2019, il faudra remplir votre déclaration de revenus, qui permettrait alors de calculer le montant de l’impôt que vous devez au titre de l’année 2018. Sauf que cette année est une année « blanche » fiscalement. Les contribuables verront les impôts de cette année-là effacés par un crédit d’impôt. Mais c’est avec cette déclaration que sera calculé votre taux d’imposition à appliquer au salaire, à partir de septembre 2019.
En mai-juin 2020, il faudra remplir votre déclaration de revenus pour ceux perçus en 2019. Qui permettra d’établir votre taux d’imposition à appliquer dès septembre 2020.
Les impôts et la régularisation à payer en même temps
Donc, si vous changez de situation entre le 1er janvier et mai-juin 2019, et surtout si vous avez eu une forte augmentation de revenus, cela n’aura pas d’incidence sur vos impôts à payer en 2019 au titre de cette année-là, mais en septembre 2020! Un an et demi plus tard.

Pire, il faudra vous acquitter d’une régularisation à étaler sur quatre mois si elle dépasse 300 euros et qui s’ajoutera – entre septembre et décembre 2020 – à vos prélèvements à la source. A l’inverse, si vos revenus ont baissé ou si votre nombre de parts fiscales a augmenté, les impôts ne pourront vous rendre le trop perçu qu’en septembre 2020.

Une solution donc : mettre à jour sa situation sur le site des impôts. C’est d’ailleurs ce qu’incite à faire Bercy. Piloter sa situation fiscale quasi au mois le mois, pour que votre taux se mette le lus rapidement possible en accord avec sa situation fiscale.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Grève du 19 mars : ce qu’il faut retenir de la journée de mobilisation de la CGT et de FO

Les manifestations à l’appel notamment de la CGT et de FO ont mobilisé mardi 131.000…