Début Economie Ethiopian Airlines : 9 Français parmi les 157 morts du crash

Ethiopian Airlines : 9 Français parmi les 157 morts du crash

5 minutes lues
0
0
251

Un vol de la compagnie d’Ethiopian Airlines s’est écrasé peu après son décollage dimanche matin d’Addis Abeba. Les 157 passagers et membres d’équipage, dont 9 Français, sont morts dans le crash.

Un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines qui effectuait la liaison Addis Abeba-Nairobi, s’est écrasé dimanche matin peu après le décollage et les 157 personnes qui se trouvaient à bord ont péri dans l’accident. 9 Français se trouvaient notamment à bord de l’appareil. Les Kényans forment le plus gros contingent avec 32 victimes, suivis de Canadiens (18), d’Ethiopiens (9), d’Italiens (8), de Chinois (8) et d’Américains (8). L’appareil comptait également 7 Britanniques et 6 Egyptiens. Le vol ET302 s’est écrasé quelques minutes après le décollage, « causant la mort de tous les 149 passagers et 8 membres d’équipage à son bord », a annoncé la compagnie aérienne dimanche dans la matinée.

L’appareil avait décollé à 08H38 (6h38, heure française) de l’aéroport international Bole d’Addis Abeba et « perdu le contact » six minutes plus tard. Il devait atterrir à Nairobi vers 10H30 (8h30, heure française). Les conditions météorologiques étaient bonnes dimanche matin à Addis Abeba. L’appareil s’est écrasé dans la région de Bishoftu en région Oromia, à une soixante de kilomètres au sud d’Addis Abeba.

Le parquet de Paris a annoncé dimanche avoir ouvert une enquête. Cette décision a été prise en raison de « la présence de ressortissants français parmi les victimes », a-t-il précisé.

Le pilote avait demandé à rentrer à Addis Abeba
Selon le PDG de la compagnie, le pilote du Boeing 737 avait fait part de « difficultés » et avait demandé à rentrer sur Addis Abeba. L’autorisation de faire demi-tour lui avait été accordée. La compagnie Ethiopian Airlines, détenue à 100% par l’Etat éthiopien, a connu une très forte expansion ces dernières années. Sa flotte compte plus de 100 appareils, ce qui en fait la plus importante sur le continent africain.

Courant 2018, une étude du cabinet spécialisé ForwardKeys indiquait qu’Addis Abeba avait dépassé Dubaï en tant que premier aéroport de transit pour les passagers arrivant en Afrique sub-saharienne. L’aéroport d’Addis Abeba a par ailleurs été récemment rénové. Le Boeing 737-800 MAX qui s’est écrasé était un appareil récent livré courant 2018 à la compagnie.

Le dernier accident grave d’un avion de ligne d’Ethiopian Airlines est celui d’un Boeing 737-800 qui avait explosé après avoir décollé du Liban en 2010. Les 83 passagers et les sept membres de l’équipage avaient été tués.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Grève du 19 mars : ce qu’il faut retenir de la journée de mobilisation de la CGT et de FO

Les manifestations à l’appel notamment de la CGT et de FO ont mobilisé mardi 131.000…