Début Economie Chaleur: un début juin étouffant

Chaleur: un début juin étouffant

5 minutes lues
0
0
219

Dimanche 2 juin, il a fait près de 32 degrés à Lyon. Le record de 1947 est donc battu. Les prémices d’un été caniculaire dans le Rhône ?

LE RECORD DE 1947 BATTU CE WEEK-END

Si le record mondial de température enregistré le week-end passé – 51,1 °C au Pakistan – permet de relativiser, la France – et Lyon – ont tout de même souffert de chaleur durant ces jours ensoleillés de l’Ascension. Dimanche 2 juin, un pic de 31,9 °C a été enregistré dans la capitale des Gaules. Le record de 1947, qui s’établissait à 30,8 °C, est donc battu. « C’est le 2 juin le plus chaud depuis un siècle, souligne-t-on à Meteonews. Mais nous avons encore de l’amplitude : le record pour un mois de juin est de 38,4°C ». C’était le 22 juin 2003, année de la fameuse canicule.

« Lyon a dépassé pour la première fois de l’année les 30 degrés, ajoute François Jobard, prévisionniste à Météo France. C’est deux semaines plus tôt la date moyenne, le 18 juin. »

Des températures qui ont fait le bonheur des commerçants. Le glacier du Vieux Lyon Terre Adélice a effectué samedi la « plus grosse journée de [son] histoire » : 7 000 personnes servies (contre une moyenne de 3 000 ou 4 000), et un chiffre d’affaires de 70 000 € en quatre jours. « Même en juillet et août, on fait moins », s’enthousiasme Guillaume Rousselle, le gérant.

LES PRÉVISIONS POUR LA SEMAINE

Si le record du 3 juin (31,9 °C en 1947) n’a pas été battu lundi, les températures du début de semaine pourraient s’en approcher. Près de 32 °C sont attendus mercredi. Dans la nuit de mercredi à jeudi, la pluie et les probables orages redonneront un coup de frais : il fera 23 °C jeudi, ce qui correspond aux normales de saison de l’époque, et 26 vendredi, avec des orages dans la soirée, qui promettent un week-end plus frisquet. Une semaine de « fluctuations », donc, selon les mots de François Jobard.

Un été caniculaire ?

Pour l’été, Meteonews prévoit des journées chaudes en perspective. Les températures du mois de juin et de juillet seront supérieures d’1 à 1,5 degré aux normales du mois. « Il est cependant difficile de donner plus de précisions, tempère Meteonews. Il peut y avoir une première quinzaine ensoleillée et une deuxième orageuse. »

« Le climat se réchauffe, les épisodes de canicule se multiplient et sont plus fréquents, rappelle François Jobard, de Météo France. La probabilité d’avoir des épisodes caniculaires cet été est importante, mais il est impossible de savoir quand. » De même, ajoute le prévisionniste malicieusement, « nous ne pouvons pas vous indiquer quand partir en vacances… »

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Dividendes Au bonheur des actionnaires

Les actionnaires des plus grandes entreprises mondiales ne connaissent pas la crise. Selon…