Début Economie Cette start-up lyonnaise lance le vélo électrique de fonction

Cette start-up lyonnaise lance le vélo électrique de fonction

5 minutes lues
0

Présente sur le marché lyonnais du vélo électrique d’entreprise depuis deux ans avec des flottes partagées, la start-up IDmoving innove cette année avec une offre de vélos de fonction. Cette solution disruptive vient d’être lancée à Lyon, des entreprises sont déjà intéressées.

Après la voiture de fonction, pourquoi pas le vélo électrique de fonction. Ce service constitue une nouvelle réponse aux besoins exprimés depuis plusieurs années par les entreprises et leurs collaborateurs sensibles au développement des modes doux de transport urbain.

Avec cette proposition, ID Moving invite les entreprises à développer leur fibre verte. Elles pourront financer le coût de la location en totalité ou partiellement, en demandant une participation aux salariés désireux de bénéficier de cette opportunité. La start-up est déjà présente dans le domaine des flottes partagées dans des entreprises de référence comme Sanofi, LDLC, Excel composites…

Ce concept s’adresse à toutes les entreprises, petites ou grandes portant sur des flottes de 1 à plusieurs centaines de vélos. ID Moving propose de tester la formule pendant un mois. « Nous voulons susciter l’envie », confirme Jean-Baptiste Clavel, qui entend ainsi favoriser une démarche des utilisateurs auprès de leur dirigeant. « À Lyon, où les automobilistes passent chaque année, en moyenne, 134 heures dans les bouchons, alors qu’un trajet domicile/travail sur deux totalise moins de 15 kilomètres », rappelle la start-up.

LE MÊME PRINCIPE QUE LA VOITURE DE FONCTION AVEC TROIS FORFAITS

Les ventes et la pratique du vélo dans toutes les grandes villes sont dopées depuis le déconfinement. L’épidémie de coronavirus vient d’accélérer le phénomène déjà engagé depuis quelques années. Le modèle proposé par l’entreprise lyonnaise repose sur un contrat de location longue durée, allant de 1 à 3 ans, et reprend le principe de la voiture de fonction avec des forfaits allant de 45 à 65 euros par mois en fonction des modèles. Le vélo de fonction est attribué individuellement et nominativement à un salarié, qui peut en disposer comme il l’entend pour ses trajets domicile/travail, mais aussi pour ses déplacements personnels et ses loisirs. L’assurance du vélo et sa maintenance sont comprises dans le contrat.

DES AVANTAGES FISCAUX POUR L’ENTREPRISE

« C’est une solution gagnant/gagnant, puisque le collaborateur est l’utilisateur unique d’un vélo électrique pour un coût mensuel accessible, tandis que l’entreprise bénéficie d’avantages fiscaux, avec notamment une réduction de 25 % de l’impôt sur les sociétés (IS) des dépenses liées à la mise en place de la flotte. Enfin, le financement des vélos de fonction entre dans le cadre du forfait mobilité que les employeurs peuvent mettre en place depuis le 11 mai. D’un montant allant jusqu’à 400 €, il est exonéré d’impôts et de cotisations sociales », argumente Jean-Baptiste Clavel.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Un financement participatif pour construire une miellerie mobile

Les membres de l’association Le Rucher pédagogique des Gones sont contraints de quitter le…