Début Economie Cendrier recycleur et plantations pour le quartier Villette-Paul-Bert

Cendrier recycleur et plantations pour le quartier Villette-Paul-Bert

5 minutes lues
0
1
150

Dans le 3e arrondissement, le conseil de quartier Villette-Paul-Bert présente les principales transformations à venir, dans le secteur.

« L’attractivité de notre conseil de quartier (CDQ) est bien réelle, avec un effectif de 190 inscrits, en progression de 20 personnes sur l’an passé », a souligné son président, Stéphane Bonhour, en ouvrant la réunion plénière du conseil de quartier Villette-Paul-Bert, mardi 21 mai, au théâtre des Asphodèles.

La rencontre a été l’occasion de souligner les principaux projets et travaux en cours ou prévus d’ici à 2020. Le tout en présence des élues à la vie des quartiers, Françoise Chevallier et Maud Roy, de Jérôme Maleski, délégué à la démocratie locale ainsi que d’une trentaine de personnes dans l’assemblée.

DES TOTEMS HISTORIQUES
L’atelier patrimoine va réaliser de grands panneaux pour imager, façon « hier et aujourd’hui », chaque secteur. Ils seront accrochés dans le couloir du théâtre. En outre, le conseil de quartier a obtenu le financement pour la réalisation de trois totems, indicateurs de l’histoire de trois secteurs. Ils seront installés, en automne 2019, place Sainte-Anne, square du Sacré-Cœur et espace Jeanne-Jugan.

La mairie centrale finance le projet à hauteur de 3 128 €, la mairie d’arrondissement et le conseil de quartier apportent 914 €. Les visuels mesureront 1,10 m de haut pour 50 cm de large et seront équipés d’un QR code.

UN CENDRIER RECYCLEUR DE MÉGOTS
L’atelier Quid (quartier innovant et durable) travaille, entre autres projets, sur la mise en place d’un cendrier recycleur de mégots à installer angle Charial/Gabillot, à la place des pots de fleurs qui les reçoivent actuellement.

DES AVANCÉES CÔTÉ VOIRIE
L’atelier diagnostic en marchant/roulant a transmis aux responsables de la voirie une centaine de doléances – telles que trous dans le revêtement, micro-fossés autour des plaques d’égout – et a obtenu des solutions pour 60 % d’entre elles. Les autres, plus techniques, nécessitent un approfondissement. Il demande encore, notamment, la continuité de la piste cyclable entre Bellecombe et Flandin et la création d’une autre, rue Bonnel. Et prépare pour l’automne un diagnostic des puissances d’éclairage dans le quartier.

DE NOUVELLES PLANTATIONS
La commission Plantons des arbres, après la plantation obtenue d’une dizaine d’unités rue Saint-Antoine et, récemment, rue Roposte, étudie les autres endroits d’implantation possibles. Mais les rues Turbil et Pionchon devant être réaménagées, les éventuelles plantations ne pourront être réalisées qu’après. « Les espèces plantées doivent satisfaire, notamment, aux contraintes anti-allergènes et d’évolution climatique », précise Françoise Chevallier.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

«M. Le Premier ministre, vous combattre, c’est faire notre devoir»

Le mercredi 12 juin 2019, Jean-Luc Mélenchon répondait au discours de politique générale d…