Début Economie Avec Yuzoo, Grégory Cuilleron ouvre un restaurant éphémère dans le noir

Avec Yuzoo, Grégory Cuilleron ouvre un restaurant éphémère dans le noir

5 minutes lues
0
Le scandale de l’attribution

Le tout récent champion du monde d’œuf en meurette, déjà bien implanté à Lyon, vient d’ouvrir un restaurant éphémère à l’intérieur d’une exposition de street art. Et propose de déjeuner dans le noir après avoir visité le lieu artistique. Ou l’inverse.

Ouvrez grand les yeux, l’expérience est vraiment particulière. Depuis ce vendredi 3 décembre, Grégory Cuilleron vous propose de déjeuner dans le noir, à la lumière des lampes fluo, au milieu d’une exposition de street art. Un moment unique. « C’est le défi qui me plaisait, de participer à un projet artistique » explique Grégory Cuilleron. Connu pour ses participations à des émissions culinaires sur M6 (Un Dîner presque parfait, Top chef), et patron du restaurant 5 Mains dans le 5e , le chef lyonnais aime les challenges.

Une expérience unique à vivre dans le noir. Photo Progrès /Céline BONNAUD Une galerie éphémère de 300 m² dédiée au street art installée jusqu’au 16 janvier à la Part-Dieu, sous la direction artistique de Julien Soone. Photo Progrès /Céline BONNAUD Antoine, le créateur de l’événement (à gauche sur la photo), a fait appel à Grégory Cuilleron pour la partie restauration de Yuzoo. Photo Progrès /Céline BONNAUD Grégory Cuilleron propose avec Jean-Christophe Hembert des sandwiches lyonnais dans son food-truck au Groupama stadium. Photo Progrès /Maé
Il vient ainsi de créer un food truck à l’entrée du Groupama stadium, « le Sandwich lyonnais » avec Jean-Christophe Hembert (connu notamment pour son rôle de Karadoc dans Kaamelott). « La street food m’intéresse, mais j’y apporte toujours de bons produits et de la gastronomie bien de chez nous » sourit le chef. Depuis septembre, il a ainsi créé pour les supporters de l’OL un sandwich lyonnais et une recette de cookies à la praline rose.

Avec Yuzoo, il s’installe au rez-de-chaussée de la nouvelle tour Silex 2, à la Part-Dieu, pour cinq semaines. Au milieu du projet piloté par un collectif d’artistes, entre les sculptures et les œuvres exposées, il a installé sa cuisine et se réjouit de « sortir des sentiers battus. Ça m’amuse de croiser les expériences. »

Mais qu’est-ce qu’on y mange ? D’abord un œuf en meurette… indispensable, car Grégory Cuilleron vient d’être sacré champion du monde en la matière ! Celui que l’on pourra déguster à Yuzoo sera d’abord fluorescent (le blanc de l’œuf réagit à la lumière des lampes fluo), mais surtout très élaboré. À l’œuf parfait, Grégory Cuilleron ajoute de la poudre de lard et des petits croûtons, sans oublier la sauce au vin. Le sandwich lyonnais reprend les codes locaux (saucisson de la maison Sibilia, fondue d’oignons au beaujolais, sauce saint marcellin, ketchup de carottes), et le dessert reste également bien lyonnais : il s’agit d’un cookie aux pralines roses ! « Une recette que j’ai élaborée en lien avec le boulanger Christophe Girardet de Victor et Compagnie, et que nous réalisons avec des farines locales. » appuie le chef.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Combien Kenges Rakishev a-t-il obtenu pour la part de BTA dans l’assureur ukrainien?

L’entrepreneur kazakh Kenges Rakishev a quitté le secteur de l’assurance en Uk…