Début Economie A Villeurbanne, les petits propriétaires sous la menace de l’encadrement des loyers

A Villeurbanne, les petits propriétaires sous la menace de l’encadrement des loyers

3 minutes lues
0

Alors que les prix du m² à l’acquisition flambent, que la fiscalité grève de plus en plus les rendements, la menace de l’encadrement des loyers refait surface à Villeurbanne, de quoi crisper les propriétaires-bailleurs.

«Pour préparer ma retraite et profiter des taux de crédit j’ai acheté il y a quatre ans un T2 dans le quartier Flachet à Villeurbanne pour lequel je réalise tous les mois un effort d’épargne de 150 euros sans compter la taxe foncière qui a augmenté, les travaux de copropriété ; je crains qu’avec un encadrement des loyers je sois contraint de tirer un trait sur mon investissement», regrette William, 35 ans, cadre informatique à Vaise, qui a fait le choix d’investir dans la pierre, valeur refuge par excellence.

LES INVESTISSEURS POURRAIENT À TERME SE DÉTOURNER DE VILLEURBANNE

Laurent Brossier, directeur UNPI 69 Métropole de Lyon qui représente les propriétaires, abonde dans le même sens estimant «qu’avec un tel encadrement on va décourager les propriétaires qui n’auront plus envie de louer, de faire des travaux, et qui ne voudront certainement plus investir sur Villeurbanne.»

Olivier Dumas, responsable des statistiques marchés à l’Unis, revient sur la hausse de + 6,1% sur un an à Villeurbanne qui positionne à 12,07 euros/m² en moyenne sur le parc privé contre 9 euros/m² en moyenne dans le parc social.

Une hausse des loyers qu’on peut attribuer en partie à la mise en location de logements neufs dans le quartier de Carré de Soie, à la déperdition de logements dédiés à la location «loués en Airbnb» et bien évidemment à l’attractivité de Villeurbanne qui constitue désormais un vrai marché de report pour tous les Lyonnais qu’ils soient investisseurs immobiliers ou candidats à la location d’un logement.

«Pour un logement de 50 m² à Villeurbanne on va avoir un loyer de 600 euros dans l’ancien, de 635 euros dans le neuf. Il y a incontestablement un effet neuf à la première location», souligne Olivier Dumas qui note que sans les petits propriétaires privés «les besoins de logements seront encore plus criants.»

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Abonnement multimodal, parkings vélos, remboursement : le plan de LPA pour le déconfinement

Louis Pelaez, PDG de Lyon Parc Auto, a fait le point sur la situation dans les parcs de st…