Début Economie À Lyon, les chômeurs de longue durée sont de plus en plus nombreux

À Lyon, les chômeurs de longue durée sont de plus en plus nombreux

5 minutes lues
0

Si le chômage dans l’agglomération continue de baisser à la faveur d’un contexte économique favorable, le fait est que cette bonne dynamique ne se traduit pas, pour tous, par un accès à l’emploi durable.

On peut voir le verre à moitié plein et considérer que le chômage n’a jamais été aussi bas à Lyon. On peut aussi le voir à moitié vide et considérer que cette bonne nouvelle ne concerne ni les personnes de plus de 50 ans, ni les chômeurs de longue durée.

C’est ce que révèle une délibération à voter lors du prochain conseil municipal de Lyon. Elle porte sur l’attribution de subventions de fonctionnement à différentes structures en charge de l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi.

UN TAUX DE CHÔMAGE EN BAISSE DE MANIÈRE GLOBALE
La ville de Lyon comptait à la fin du mois de septembre 2019, 48.995 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi contre 49.746 fin septembre 2018. Une tendance qui s’inscrit à la baisse dans la plupart des territoires : -1,5 % à Lyon et -1,8 % dans la région contre -1,9 % environ en France métropolitaine.

MAIS UN TAUX DE CHÔMAGE EN HAUSSE CHEZ LES PLUS DE 50 ANS
Toutes les catégories de publics ne bénéficient toutefois pas d’un retour vers l’emploi. Ainsi les personnes de 50 ans et plus subissent à nouveau une évolution de la demande d’emploi plus défavorable que les autres tranches d’âges, à hauteur de +2,3 %.

EN HAUSSE AUSSI CHEZ LES CHÔMEURS DE LONGUE DURÉE
Le nombre de demandeurs d’emploi de très longue durée (plus de deux ans) est en hausse. Une hausse importante de 9 %.

PLUS DE CHÔMEURS QUE DE CHÔMEUSES
La demande d’emploi masculine demeure légèrement majoritaire à Lyon (50,1 %) contrairement aux tendances régionale et nationale.

PLUS DE CHÔMAGE DANS LES QUARTIERS EN POLITIQUE DE LA VILLE QU’AILLEURS
La part des publics habitant les quartiers relevant de la politique de la Ville reste surreprésentée dans la population des personnes en situation de chômage.

UN TAUX DE CHÔMAGE PLUS FORT À LYON QUE DANS LA RÉGION
Le taux de chômage est plus élevé au 2e trimestre dans la métropole de Lyon (8,2 %) que dans la région (7,3 %) ou encore la zone d’emploi de Lyon (7,5 %). Cela s’explique notamment par le profil économique d’une métropole attractive à la fois pour de nombreux salariés et des chômeurs recherchant des opportunités d’emploi dans un territoire dynamique.

Concrètement, des personnes venant de l’extérieur et sans emploi s’y installent avec le but d’en trouver un, sans forcément en trouver rapidement.

Charger plus par factodocteur
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vérifiez également

Aéroport Lyon Saint-Exupéry: le parking robotisé gagne du terrain

Depuis un an, 500 places étaient gérées à l’aide d’une solution robotique. Expérimentation…